QUATRE RACES DE VENTADOUR... Version imprimable (fichier PDF) Issu d’Hugues, comte de Quercy, vicomte de COMBORN à la fin du Xe s., Archambaud I de COMBORN ép. Sulpicie de TURENNE d’où Èble, vicomte de COMBORN, qui ép. Béatrix d’où Guillaume, vicomte de TURENNE, et son aîné Archambaud II qui ép. Roberte de ROCHECHOUART d’où Archambaud III de COMBORN - Èble de VENTADOUR - Robert - Agnès PREMIÈRE RACE : VENTADOUR Èble I, vicomte de VENTADOUR (+1096), ép. Almodis de MONTBRON d’où Èble - Bernard - Unie - Agnès Èble II lo Cantador ép. Agnès de MONTLUCON d’où Èble - Guillaume (d’où la famille d’USSEL ?) - Archambaud Èble III ép. Marguerite de TURENNE après 1148, d’où Matabrune, puis Alaiz de MONTPELLIER avant 1156, d’où Èble IV qui ép. Sybille de la FAYE d’où Èble - Guy - Bernard - Raymond - Elie - Èble - Èble - Marguerite Èble V ép. Marie de Limoges puis, avant 1183, Marie de TURENNE dite Marie de VENTADOUR d’où Èble VI qui ép. Dauphine de la TOUR d’AUVERGNE d’où Èble VII qui ép. Blanche de CHATEAUNEUF d’où Hélie qui ép. Marguerite de BEAUJEU d’où Èble VIII, sans postérité son frère Bernard ép. Marguerite de BEAUMONT d’où Robert qui ép. Isabelle de VENDAT d’où Jacques (+1424) qui ép. N. de TORSAY sans postérité son frère Charles ép. Marie de PIERRE-BUFFIERE d’où Louis qui ép. Catherine de BEAUFORT d’où Blanche qui ép. DEUXIÈME RACE : LÉVIS VENTADOUR Louis de LEVIS, baron de la VOULTE d’où Gilbert I, comte de LEVIS-VENTADOUR (+1529) qui ép. Jacqueline du MAS d’où Gilbert II (+1557) qui ép. Suzanne de LEYRE d’où Gilbert III, duc de Ventadour (+1591) qui ép. Catherine de MONTMORENCY d’où Anne de LEVIS-VENTADOUR qui ép. Marguerite de MONTMORENCY d’où Henri (+1680) qui ép. Marie-Liesse de Luxembourg sans postérité son frère Charles I (+1649) ép. Suzanne de LAURICIERE, marquise de THEMINES, d’où Louis-Charles (+1717) qui ép. Catherine de la MOTHE-HOUDANCOURT gouvernante de Louis XV et des Enfants royaux d’où Anne-Geneviève qui ép. Louis-Charles de la TOUR de BOUILLON, puis TROISIÈME RACE : ROHAN SOUBISE Hercule-Mériadec de ROHAN (1669-1749) d’où Louis-François-Jules de ROHAN-SOUBISE qui ép. Anne-Julie-Adélaïde de MELUN d’où - outre Armand, le cardinal de l’affaire des diamants - Charles de ROHAN qui ép. Anne-Marie-Louise de la TOUR de BOUILLON puis Thérèse de SAVOIE, puis Anne-Victoire de HESSE-RHINSFELD d’où Charlotte-Godefroide-Elisabeth qui épouse DERNIÈRE RACE : BOURBON CONDÉ Louis-Joseph de BOURBON, prince de CONDÉ (1736-1818) d’où Louis-Henri-Joseph de BOURBON (1756-St-Leu 1830) qui ép. Louise d’ORLÉANS, fille de Louis-Philippe, d’où Louis-Antoine-Henri de BOURBON-CONDÉ, duc d’ENGHIEN (1772-1804) Louise-Adélaïde (1757-1824) fondatrice de l’abbaye Saint-Louis-du-Temple.