Avant le troubadour, un seul sire de Blaye avait porté le nom Jaufre Rudel. Après le poète, les Jaufre Rudel sont plus nombreux, pas seulement dans le lignage de Blaye. Plus loin sur le chemin de Compostelle en Espagne, un moine se nomme Jaufre Rudel, peut-être en souvenir du poète ? Ou faut-il y chercher la trace des années mystérieuses où le troubadour n’a pu intégrer le château ancestral, détruit par le premier troubadour ? Plus près de Blaye, un autre Jaufre Rudel s’avoue assassin d’un frère utérin. On eût voulu trouver la clé du passage où le troubadour affirme que ce que le frère lui refuse, la soeur le lui accorde. Or, le peu que l’on apprend sur ces autres Jaufre Rudel ne nous autorise pas à les confondre avec le poète de Blaye. La plupart des noms au Moyen Age ne se répètent pas, même au sein d’une famille. Ces moins illustres homonymes constituent un vivant témoignage qui fait honneur au nom du troubadour dès son époque et peut-être de son vivant. Son livre: "Chansons pour un amour lointain - Jaufre RUDEL"
Jaufre Rudel au pluriel: les Jaufre Rudel de Blaia et les autres par Roy Rosenstein, professeur de littérature comparée à l’American University of Paris Samedi 25 juin 2011, 9 heures 30
Un amoureux légendaire à Egletons. Passionné et passionnant : tel est Roy Rosenstein, professeur de l’Université américaine de Paris, qui, après avoir séjourné à Florence et Bordeaux, a fait l’honneur de sa présence à Egletons. Non sans humour, il a commencé par faire remarquer qu’il avait dû naviguer entre cars et trains en ce jour de grève, alors qu’il avait déposé son préavis de venue en Corrèze bien avant les cheminots. Arrivé malgré tout en grande forme à la bouquinerie mardi 8 novembre 2011, ce spécialiste de littérature comparée a trouvé son premier livre sur les troubadours dans les sacs poubelles d’une bibliothèque universitaire américaine alors qu’il était étudiant en recherche d’ouvrages peu onéreux : attiré par ce livre écrit dans une langue romane qui lui était alors inconnue, il l’a conservé précieusement jusqu’au jour où il a découvert l’Occitan : « C’était donc ça, cette langue inconnue ! » C’est alors qu’il se plonge éperdument « sous les couvertures » du plus célèbre et du plus énigmatique des troubadours, Jaufre Rudel, seigneur de Blaye (Gironde). Avec son vocabulaire dépouillé et une langue très accessible, ce personnage reste cependant hermétique. Comment comprendre que parmi les 600 poètes occitans, il soit le seul à affirmer qu’il se couche nu sous les couvertures, alors qu’il s’agissait de la pratique habituelle au Moyen-Age ? Avait-il quelque chose à cacher ? Chose certaine, l’hypothèse d’un amour de loin pour la princesse de Tripoli est infondée sur le plan historique, même si Jaufre Rudel lui-même n’aurait sans doute pas renié cette lecture fantaisiste. Mais c’est sans doute en un autre sens qu’il faut entendre le dépouillement et l’amour dont il se fait poète : s’il fut dépouillé de ses propres terres, le seigneur Jaufre Rudel est parti en Croisade, et n’en est pas revenu. Si le contexte charnel de sa poésie est indiscutable, le contexte mystique ne l’est pas moins : c’est donc aussi sans doute dans le dénuement du Christ, moqué par ses persécuteurs, que l’on peut comprendre la profondeur de ce poète à l’amour toujours ambigu. Entre dénuement matériel et dénuement spirituel, ce double sens de la poésie de Jaufre Rudel est corroboré par la dimension liturgique de la musique accompagnant les textes. Le livre de Roy Rosenstein, « Chansons pour un amour lointain - Jaufre Rudel », paru aux éditions fédérop en 2011, est en vente à la Bouquinerie Carrefour Ventadour à Egletons au prix de 12 euros .
Mardi 8 novembre 2011 à 17 heures : Roy ROSENSTEIN Roy Rosenstein est professeur à l’Université américaine de Paris. Auteur de « Chansons pour un amour lointain – Jaufre Rudel », éditions fédérop. Dimars 8 de novembre, 17h00 Aus Gletons (Egletons - 19), Bouquinerie Carrefour Ventadour Per ne’n saubre mai e se marcar : Bouquinerie Carrefour Ventadour: 09 70 40 31 93 bouquinerie.ventadour@gmail.com "Sous les couvertures avec le troubadour de l'amour de loin : Jaufres Rudels sotz cobertors" Jaufré Rudel de Blaye est le premier troubadour à surgir après le grand prédécesseur qui fut le Comte de Poitiers, Guillaume IX d’Aquitaine. Le premier aussi car le plus célèbre devant la postérité, celui dont la légende et les oeuvres sont citées depuis Pétrarque au XIVe siècle jusqu’à Amin Maalouf de nos jours. Il vécut dans la première moitié du XIIe siècle avant de disparaître à la Deuxième croisade en 1147. De sa vie comme de sa mort, nous n’en savons pas beaucoup plus. Lui-même dans une poignée de chansons ne nous parle qu’obscurément de son grand amour lointain. Certes, son vocabulaire est généralement clair et net, mais on devine à tâtons quelle était la nature de ses aventures et de quel ordre était l’amour qu’il chante. En évoquant le seul troubadour qui ait employé plus d’une fois l’expression “sous les couvertures”, il nous incombe d’essayer de le découvrir en mettant son coeur à nu. Roy Rosenstein a édité et étudié Jaufré Rudel dans The Poetry of Cercamon and Jaufre Rudel (avec George Wolf), il a publié une série d’articles sur lui et ses poésies, enfin cette année il a donné chez Fédérop les Chansons pour un amour lointain (avec Yves Leclair). Roy Rosenstein est professeur titulaire à l’Université américaine de Paris, où il a dirigé le programme en littérature comparée. Son livre: "Chansons pour un amour lointain - Jaufre RUDEL"